Google Tag Manager : plus de flexibilité dans le tracking des performances de votre site !

 

Google Tag Manager, désigné par le sigle GTM, pourrait être traduit en français par “gestionnaire de balises” : c’est une solution qui a été lancée par Google en 2012, et dont l’utilisation n’a cessé de croître aussi bien pour les annonceurs que pour la plupart des agences digitales.

A quoi sert Google Tag Manager ? A qui profite cette solution ?

 

GTM est un système de gestion d’intégration de balises, permettant d’implémenter rapidement et (relativement) simplement des extraits de codes à son site web, sans passer par l’intervention d’un développeur pour la configuration. L’idée est donc de fluidifier ce type de démarche, et d’augmenter l’autonomie des responsable de communication, marketing, webmarketing, etc…

 

Voici des exemples d’éléments administrables via l’interface GTM :

Tag de suivi Google Analytics
Événement Google Analytics
Tag de conversion Adwords
Tag de remarketing (Google, Facebook, etc…)
Tag pour des outils d’eye tracking
Balises html personnalisées

 

Cependant, il faut bien garder à l’esprit que la maîtrise de Google Tag Manager passe par une formation solide, et que certaines démarches nécessitent quoiqu’il arrive l’appui d’un développeur ou d’un expert GTM.

Fonctionnement global de Google Tag Manager

 

D’une manière générale, et sans rentrer dans des détails trop techniques, voici les étapes principales à maîtriser pour utiliser correctement GTM :

 

– Créer un compte pour votre site web, appelé “conteneur” via l’intégration de deux balises sur le code de votre site (une dans la section, l’autre dans la section) : cette étape représente la configuration de base et permet ensuite l’implémentation de diverses balises via l’interface GTM :
– Créer des balises : par exemple, une balise Google Analytics
– Créer les déclencheurs (=trigger) et les affecter aux balises correspondantes (par exemple, le déclencheur “toutes les pages” pour le suivi Google Analytics

 

Une fois ces différentes actions réalisées sur votre espace de travail, vous avez la possibilité de “prévisualiser” pour tester le fonctionnement de ces dernières. Si cela est concluant, vous n’avez plus qu’à envoyer les modifications pour qu’elles soient intégrées en ligne !